Les vestiges du jour

La plage offre, à la brune, un paysage et des couleurs à nulles autres pareilles. Les zébrures de nuages, furieuses, râturent le ciel, en laissant derrière elles des traînées de poudre violacées, sombres comme une suie en volutes, le soleil s'accroche mais plonge inexorablement dans la mer, du bout de sa langue rougeoyante il vient lécher l'horizon et déploie ses ors en myriade sous les amas nuageux. Encore quelques minutes de ce fracas, puis tout deviendra calme. La nuit pourra venir.

(Musique : "The English Ladie and the Knight" Loreena McKennitt)

Les vestiges du jour
Les vestiges du jour
Les vestiges du jour
Les vestiges du jour
Les vestiges du jour
Les vestiges du jour
Les vestiges du jour
Les vestiges du jour
Les vestiges du jour
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog